Un bien vaste sujet que voilà…

Et que nous allons tenter d’expliquer ci-après :

Ouvrir de nouveaux horizons…

Le béton est un assemblage hétérogène composé de nombreux matériaux, matières et composés chimiques. Chacun de ces éléments ayant des spécificités qui lui sont propres, comprendre les interactions des uns avec les autres offre au Constructeurs d’innombrables possibilités : car la composition d’un béton destiné à un tablier de pont ne sera jamais la même que celle d’un béton de propreté. 

En cela la caractérisation des bétons en laboratoire offre une réelle plus-value : analyser devient synonyme d’anticiper.

Etudes de formulations, essais initiaux ou encore maturométrie, ont pour objectifs communs d’offrir aux entreprises du BTP la maîtrise quasi-totale de leurs opérations de bétonnages. Il devient alors possible de prévoir avec précision la résistance réelle des bétons qui seront mis en oeuvre, d’optimiser les temps de décoffrages et d’uniformiser l’aspect final des parements.

Anticiper, optimiser, maîtriser….pour au final booster sa productivité, ses coûts et son image.


En d’autres termes,

s’ouvrir de nouveaux horizons

Légende photo arrière-plan : toutes les routes mènent à Rome…
Diviser les risques inhérents AU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION

Soyons clair : l’intervention d’un laboratoire d’analyses structurelles a un coût, car toute prestation mérite rétribution, d’autant plus lorsqu’il s’agit de prestations d’un haut niveau de technicité

Mais quel que soit ce “coût”, il se révèle finalement infime, si ce n’est insignifiant, face au véritable “coût” que peux représenter l’apparition d’une lézarde dans un mur porteur, ou encore le tassement différentiel d’un sol entraînant des désordres structurels importants.

Bien loin de l’image parfois véhiculée, un laboratoire d’analyses et d’essais joue un peu le rôle d’ange gardien de l’entreprise du BTP qui le missionne. Nos interventions in situ mettent souvent en évidence des défauts ou malfaçons “invisibles” si l’on ne dispose pas de l’équipement et des compétences adéquats. Des désordres qui peuvent dégénérer ultérieurement et entraîner de graves conséquences.

A-t-on réellement besoin de provoquer la chance lorsque l’on sait que ce genre de graves conséquences est susceptible de mettre à genou une entreprise pourtant financièrement solide ?


Finalement, si l’on additionne les coûts, c’est pour diviser les risques,

et multiplier ses chances.

Photo arrière-plan : fondations insuffisantes et sol gorgé d’eau.

Nous aurions pu éviter cela…

GAGNER EN EFFICACITE

La bonne conduite d’un projet de construction ne dépend pas uniquement des performances du maître d’ouvrage. 

Un chantier de construction est par définition un lieu ou interagissent de nombreux intervenants : artisans, fournisseurs, prestataires…

Un seul maître mot pour encadrer et gérer le travail de tous ces corps de métier : le contrôle. (Inspection, supervision, omniscience sont pareillement éligibles)

Qu’il s’agisse de réaliser un suivi de vos gros bétonnages, d’effectuer des prélèvements ponctuels ou encore de réaliser des essais qualitatifs sur des éléments préfabriqués en béton provenant d’une entreprise tierce, le fait de déléguer ces missions à un laboratoire de contrôle et d’essai vous apporte la flexibilité et la tranquillité nécessaires pour pouvoir vous recentrer sur votre activité.

Tant d’heures de travail perdues à cause d’un plancher haut désétayé trop tôt, alors que des essais de résistances à jeune âge auraient permis de constater que la résistance minimale de décoffrage n’était pas atteinte.

Que de temps de perdu à cause du fluage excessif d’une poutre en béton armé, alors qu’une étude du comportement déformationnel du béton mis en oeuvre (essai de fluage en flexion et compression) aurait détecté ce problème en amont.


Faire confiance à un laboratoire d’essais comme le nôtre, c’est solutionner les problèmes avant même qu’ ils ne se présentent.


DES ESSAIS : OUI
MAIS RÉALISÉS PAR DES
PROFESSIONNELS DU SECTEUR

Le patchwork des plus belles “surprises” que nous avons pu recevoir parle de lui-même

Autant il est vrai que les essais et analyses sur le béton et ses constituants sont d’une importances capitales, autant ils se révéleront inutiles s’ils ne sont pas réalisés par du personnel formé et qualifié.

En définitive, les éprouvettes de bétons visibles sur les photos ont engendré une perte de temps pour l’entreprise qui les a confectionné, car leurs défauts de confection annihile toute possibilité de réalisation d’essais de résistances fiables. Un non sens lorsque l’on cherche justement à gagner en efficacité ! 

De la même manière que seul un maçon qualifié sera réellement capable de monter un mur d’agglos dans les règles de l’art, et que seul un coffreur émérite réussira à accoupler des banches avec une précision centimétrique, seul un laborantin de métier sera à même de confectionner des éprouvettes de béton dans la stricte application des normes NF afférentes, de réaliser des essais de portances valides, de procéder à une analyse granulométrique complète, de qualifier la consistance d’un BPE, de…


 Soit, nous nous sommes compris 😉

A trés bientôt.

Légende photo arrière-plan : (CRAKKK… Oups, finalement on aurait peut-être dû faire appel à BGEA LABO